Dans le monde de la parentalité, il est des petits monstres auxquels il faut absolument faire la chasse. De préférence dès la naissance, sinon, ces petits monstres vont contaminer vos chérubins, qui deviendront de vrais monstres pour le reste de leur vie et les parents se feront conspuer sur la place publique et n'auront plus que leurs yeux pour pleurer.

Ces petits monstres, bien sûr, ce sont les mauvaises habitudes. Invisibles mais présents au quotidien, ces petits monstres n'ont de cesse de transformer votre chérubin en affreux jojo.

IMG_20150116_125259Les vilaines habitudes, prêtes à embrocher un enfant, biiiih ! 
(Illustration tirée du jeu Rayman Fiesta Run)

Heureusement, votre entourage est là pour vous aider à les repérer et les chasser.
"Arrête de le porter, tu vas en faire un tyran."
"Ne l'endors pas au sein, il va s'habituer."
"Laisses le pleurer, ça lui fait les poumons."
"Ne va pas le voir quand il s'endort, il doit apprendre à s'endormir tout seul."

Donc en gros... Du moment que bébé a besoin de ses parents, c'est une mauvaise habitude.

Non mais... Sérieusement ?
Vous en connaissez beaucoup, vous, des adultes qui se déplacent sur le dos de leur mère, s'endorment au sein maternel (certains s'endorment au sein de leur copine, ceci dit...), n'ont pas de poumons et doivent donc pleurer trente minutes chaque jour sur ordre du médecin ou ne savent pas s'endormir sans que leur mère ne vienne les voir plusieurs fois de suite une fois couchés ? 

En quoi est-ce qu'avoir un comportement de bébé quand on est bébé peut-il présager du comportement d'adulte ? Franchement ?

Et d'ailleurs, une habitude, c'est quoi ?
C'est une "manière ordinaire, habituelle d'agir, de penser, de sentir, propre à quelqu'un ou à un groupe de personnes".
Et, de fait, les habitudes rythment nos journées, nos semaines. Le matin, celui qui prend sa douche avant de petit déjeuner aura du mal à manger s'il doit sauter la douche. Quand on arrive au travail, on sait bien à qui on a l'habitude de serrer la main, à qui on va faire la bise. On a l'habitude de dire bonjour avec le sourire à nos commerçants et de recevoir un bonjour et un sourire en retour.
Les habitudes ne sont que des jalons de nos journées, elles encadrent et elles rassurent.

Et, pour les enfants, elles évoluent avec eux, elles changent avec l'âge afin de devenir des habitudes d'adultes.
Une habitude ne peut pas être mauvaise. La seule chose qui peut arriver, c'est qu'une habitude commence à poser problème. À ce moment là, c'est le signe qu'il faut envisager de la changer, en douceur. Tout simplement.

Et les seuls qui peuvent déterminer une habitude de bébé qui pose problème, ce sont les parents.
Alors, tant qu'elle ne pose pas problème, laissons les en profiter pleinement et sereinement.
Et quand elle pose problème, soutenons-les pour trouver, en douceur, de nouvelles habitudes qui leur conviennent, à eux et à leurs enfants.

RaymanFiestaRun_110513_1600

PS. Et pour ceux qui veulent absolument une mauvaise habitude, je vous concède que dormir toute la nuit, quand on est sur le point d'accueillir un nouveau-né, c'est une très mauvaise... Idée !